9626213311_0fa3568c66_b

Accueil

Guemon une region pleinne de ressources à mettre en valeurs .

La Région du Guemon a une population de 665 351 habitants. Soit une densité de 99,38 habitants/km2. Aujourd’hui, beaucoup d’observateurs, en tenant compte de l’accroissement naturel et de la forte immigration, estiment cette population à plus de 800 000 habitants. La région bénéficie d’un climat de type équatorial caractérisé par deux saisons de pluie en alternance avec deux saisons sèches. La pluviométrie y est abondante et oscille entre 1 500 et 2 000 mm de pluie par an. C’est une zone de forêts autrefois très dense mais fortement entamée par une exploitation forestière abusive.
I- Les potentialités

I.1- Au plan économique
La Région du Guemon repose sur une agriculture basée sur le binôme café-cacao. On note également l’exploitation forestière, l’hévéaculture, les cultures vivrières comme le riz, le manioc, la banane plantain et les légumes. Elle renferme les forêts classées et les parcs nationaux les plus importants de la Côte d’Ivoire. On peut citer la forêt classée de Sio et les parcs nationaux de Taï et du Mont Péko, classés patrimoines mondiaux de l’UNESCO.
I.2- Au plan minier
Le Guemon a un sous-sol très riche en ressources de toutes sortes, notamment le fer qu’on retrouve en abondance dans le Mont Klanhoyo (Facobly), à Bangolo, où il est en phase finale d’exploration par la société Tata Steel. On retrouve le fer également à Kouibly dans le Mont Etia. L’or est aussi exploité à Amanikro dans le département de Duékoué. Le Guemon, au regard des informations qui précèdent, est une région immensément riche tant au plan naturel (pluviométrie, végétation et sous-sol) qu’au plan agricole et minier. Le commerce représente le deuxième secteur d’activité après l’agriculture.
Il existe également dans la région du Guemon des fermes de bœufs et de poulets. En plus de l’élevage, la pêche est pratiquée dans la Région du Guemon notamment à Bibita, Taobly, Kanebly, Gbapleu et Dibobly.

I.3- Au plan de l’industrie
Elle est dominée par l’exploitation du bois qui est de loin la plus importante activité industrielle de par son volume d’actions. Cette place qu’occupe le bois dans l’économie de la Région se vérifie à travers des grandes scieries (Sbg, Nsd, Stbo, Thanry), et des unités de moindre importance que sont les ébénisteries et le commerce de détail de bois transformés.
La région possède aussi une unité de transformation de riz, de manioc et de maïs. D’autres unités industrielles y sont également implantées.
I.4- Au plan touristique
La région regorge de nombreux sites, notamment les montagnes et les grottes sacrées de Guitrozon, les 34.000 ha de forêt dense du Parc national du Mont Péko, classé patrimoine mondial.
Les nombreuses danses comme le Tématé, le Gobois, le Gbahia (danse des femmes), les festivals de Masques, les sculpteurs de masques et autres nombreuses statuettes, les tisseurs de nattes, les articles de vannerie etc., sont aussi une grande curiosité dans ladite région. Ce volet culturel du Guemon est également meublé de nombreux adorateurs de masques dont les Koui et Glaè, les Djih (homme panthère), le Kogni (Cor) etc.
II- Vision
Notre vision, faire du Guémon, un modèle de développement harmonieux et durable tout en renforçant la cohésion sociale pour que le « vivre ensemble » soit une réalité dans notre Région. C’est à juste titre que notre slogan est « Stabilité- Développement-Paix »
Animée par le désir ardent d’offrir un environnement et un cadre de vie décents aux populations, l’équipe du Conseil Régional à initié plusieurs projets de développement :
– construction d’un bâtiment administratif pour la Direction Régionale de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique (Drenet) ;
– réhabilitation de deux (2) écoles primaires à Taobly et Makahebly, ainsi que le foyer des jeunes de Nidrou ;
– remise de 4.660 table-bancs scolaires aux écoles de la région ;
– distribution de matériels agricoles aux Associations de femmes et de jeunes ;
– remise de matériels biomédicaux aux hôpitaux et centres de santé ;
– remise de matériels informatiques (40 ordinateurs et 15 photocopieurs) aux quatre (4) Lycées de la région ;
– un reprofilage lourd de l’axe Facobly-Totrodrou.
III- Plusieurs projets sont en cours de réalisation
– Réhabilitation de vingt et une (21) salles de classe et sept (07) bureaux dans les écoles de la région et du centre de santé de Trokpadrou ;
– renforcement du réseau électrique à Bangolo ville, Duékoué ville, Facobly ville et Kouibly ;
– construction de neuf (09) salles de classes et trois (3) bureaux dans des établissements de la région et d‘un Hva à Sémien, des centres de santé à Dibobly, Bibita et à Kanebly ;
– construction d’un air de jeu à Duékoué, de cinq (05) commissariats et d’un bloc oératoire de l’hôpital de Kouibly ;
– reprofilage lourd des axes Duékoué – Bleniminhouin – limite département Kouibly ;
– Duékoué – limite département Bangolo et limite département Bangolo-Kouibly.
IV- Projets en vue
Le Conseil Régional ambitionne réaliser également plusieurs chantiers dont :
– la construction d’un Institut technique et minier à Duékoué ;
– la construction d’un Orphelinat Dominique Ouattara à Duékoué ;
– la construction d’un pont bascule à Duékoué, de huit (08) cantines scolaires et de treize (13) collèges de proximité ;
– la construction de sept (07) HVA, quatre (04) blocs gynécologiques dans les hôpitaux de la Région, de trois (03) aires de jeu à Bangolo, Facobly et Kouibly et des logements d’infirmiers et de sages-femmes.

A ces projets s’ajoutent le reprofilage lourd, la réhabilitation d’écoles, centres de santé, réseaux électriques et la Création d’Emplois à travers projet « Plantations clé en main » qui vise de faire de la région du Guémon, un modèle de développement harmonieux et durable.

Région de l'ouest de CI